Présentation

De part leur diversité et leur histoire séculaire, les métiers d’art tiennent une place prépondérante dans l’identité culturelle, sociale mais également économique de la France. Partie intégrante du patrimoine français, ils véhiculent une image d’excellence et d’art de vivre.

Les métiers d’art, fruits d’une tradition française depuis Colbert, à l’origine des premières manufactures royales, bénéficient actuellement d’un vrai renouveau. En effet, on constate, depuis plusieurs années, l’apparition d’une nouvelle génération d’entrepreneurs-créateurs qui n’hésite pas à utiliser les nouvelles technologies et a la volonté de s’ouvrir au monde.

Les métiers d’art offrent une palette de plus de 244 métiers répartis en 19 secteurs. Terre, verre, bois, cuir, arts graphiques ou arts du spectacle…Cette grande diversité de métiers évolue sans cesse au gré des innovations et de l’imagination du professionnel qu’il soit artiste, artisan ou créateur.

 

Le métier d’art lui-même peut être défini par l’association de trois critères :

- Des savoir-faire complexes pour transformer la matière.

- La production d’objets uniques ou de petites séries qui présentent un caractère artistique.

- La maîtrise par le professionnel du métier dans sa globalité.

Les professionnels des métiers d’art peuvent travailler pour la conservation et la restauration du patrimoine. Ils peuvent aussi œuvrer dans le domaine de la création en lien avec les particuliers, les décorateurs ou les designers. Métiers d’hier et d’aujourd’hui, les métiers d’art sont surtout des métiers d’avenir.

Ainsi, dans de nombreux domaines, ces professionnels du secteur métiers d’art jouent la carte de la créativité et de l’innovation : leurs savoir-faire suscitent l’intérêt des architectes, des décorateurs et des designers... Dans le secteur du verre et de la céramique, des innovations artisanales trouvent même de véritables débouchés industriels.

 

L’Artisanat d’art représente des enjeux forts à l’échelle départementale, régionale et même nationale :

  • un enjeu économique, en participant au développement de l’économie productive locale,
  • un enjeu culturel par sa capacité de création et d’innovation,
  • un enjeu dans le rayonnement du «Made in France» à l’étranger via son fort potentiel de développement à l’export,
  • un enjeu patrimonial, par sa contribution à la conservation et à la restauration du patrimoine,
  • un enjeu social comme facteur d’intégration et de cohésion sociale.

Pour ces raisons, le secteur des métiers d’art mérite d’être soutenu, valorisé et accompagné. En ce sens, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Hauts-de-Seine a défini des axes de développement qui veillent à favoriser la pérennité des entreprises.

Ce site internet est un véritable outil qui offre aux entreprises métiers d’art un moyen supplémentaire pour se faire connaitre et s'informer sur les actualités de leur secteur.